Alimentation

Vitamine C (liposomale)

La vitamine C représente le bouclier antioxydant majeur au coeur de nos cellules;

Elle compte parmi les vitamines hydrosolubles les plus connues, notamment grâce à son action énergisante et protectrice vis à vis des infections hivernales.

Elle est essentielle au fonctionnement de l’organisme qui ne sait ni la fabriquer ni la stocker; il a donc besoin de la recevoir chaque jour au travers d’une alimentation équilibrée.

Dans l’organisme donc:

  • –  elle protège les cellules, notamment les cellules du système immunitaire, contre les effets délétères du stress oxydatif (pourvoyeur de radicaux libres) que le corps doit pouvoir aussi éliminer;
  • –  elle permet la synthèse de la thyroxine (indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde), de l’acide folique (vitamine B9), du tryptophane, précurseur de la sérotonine (l’hormone de la sérénité et d’un bon sommeil);
  • –  elle est indispensable à la production de collagène, l’élément constitutif de tous nos tissus durs et mous (os, tendons, ligaments, vaisseaux sanguins…);
  • –  elle favorise l’absorption du fer++;
  • –  elle convertit le cholestérol en acides biliaires favorables à la digestion des graisses;
  • –  elle est majeure dans la fabrication du glutathion, l’antioxydant majeur de notre organisme. Il est le nettoyeur le plus puissant de l’organisme, celui qui lutte contre tout ! Et de ce fait, il contribue à renforcer le système immunitaire en augmentant le taux de lymphocytes;
  • –  de ce fait, la vitamine C a une action anti-tumorale. Ainsi, la vitamine C contribue:
  • –  à réduire la fatigue
  • –  au fonctionnement normal et optimal du système immunitaire
  • –  au maintien correct du système immunitaire lors d’un effort physique
  • –  à protéger les cellules contre les radicaux libres très agressifs
  • –  à la fabrication du collagène
  • –  au bon fonctionnement du système nerveux
  • –  au métabolisme énergétique normal
  • –  à des fonctions cognitives et psychologiques normales. Le foie en raffole !
    En effet, une importante quantité de vitamine C le rejoint (après avoir transité par le tube digestif) via le système de la veine Porte (situé entre l’intestin grêle et le foie). Le foie en récupère donc une grande partie et le surplus est distribué au reste e l’organisme. Il est donc indispensable d’avoir un apport régulier de vitamine C tout au long de la journée. Et veiller aussi à la bonne assimilation intestinale, puisque le grêle et le foie travaillent de concert. Les apports quotidiens sont essentiels car, au cours de l’évolution, l’être humain a perdu sa capacité à synthétiser et stocker la vitamine C. C’est un phénomène rare chez les mammifères. En effet et normalement, la vitamine C peut être tout à fait synthétisée à partir du glucose (source principale d’énergie). Nous en sommes donc totalement dépendants. Elle passe rapidement dans le sang et s’élimine surtout dans les urines. Fragile, elle est très sensible à la chaleur et donc détruite lors de cuisson à haute température.

Les aliments qui en contiennent le plus sont:

– les baies d’églantier – le cassis
– le kiwi
– les agrumes

– les fraises
– tous les choux
– le foie, les rognons
– les pommes, poires, pêches et raisins – les légumes à feuilles vertes
– la pomme-de-terre
– certaines viandes et poissons.

Les besoins en vitamine C sont accrus pour:

– les adolescents
– les femmes enceintes
– les sportifs
– les fumeurs
– les personnes surmenées et stressées
– les personnes sous traitement gastro-intestinal (pansements gastriques…) – les personnes prenant de l’aspirine ou autre traitement anti-inflammatoire – les femmes aux règles abondantes et/ou prolongées
– les personnes souffrant d’hypothyroïdie, de diabète, d’insuffisance rénale – les personnes sous chimiothérapie.

Les doses journalières nécessaires se situent entre 500 et 1000mg.

Donc bien au-delà des 200mg recommandés habituellement.

Voyons désormais ce qui fait toute la différence entre la vitamine C « classique » et la vitamine C liposomale.

Il existe en effet différentes formes de vitamine C:

  • –  les extraits naturels: issus des fruits, à forte teneur en acide ascorbique (acérola);
  • –  l’acide ascorbique pur: issu de la bio fermentation à partir d’un produit naturel brut; il est donc plus concentré qu’un extrait de fruit et peut causer de possibles désagréments digestifs;
  • –  l’ascorbate de calcium: il s’agit d’une forme non acide de vitamine C, alternative à l’acide ascorbique et pose donc moins de problèmes digestifs;
  • –  l’ester C: ascorbate de calcium + thréonate de calcium: il s’agit d’un métabolite de la vitamine C, dont l’absorption est élevée. Ses avantages: il est non acide, bien toléré sur le plan digestif, très bio disponible et donc hautement assimilable, notamment au niveau des leucocytes (système immunitaire);
  • –  la vitamine C liposomale: c’est la forme naturelle de la vitamine C encapsulé dans un liposome (une enveloppe composée de molécules lipidiques, les phospholipides, identiques en ce sens aux phospholipides de nos membranes cellulaires. De ce fait, la vitamine C liposomale est beaucoup moins altérée par les acides gastriques, donc bien mieux absorbées, mieux tolérée sur le plan digestif. Elle représente la forme la plus hautement assimilable et stable.
    Elle n’entraîne pas d’acidité dans l’organisme, pas de désordre intestinal, pas d’insomnie ou de palpitations. Il est possible d’en prendre d’emblée 1000mg/jour et d’augmenter la quantité en cas de besoin (fatigue, stress, infection…). Et sans oublier bien sûr la consommation quotidienne de fruits et légumes frais, crus et/ou cuits (ou à peine cuits !).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *