Bibliothérapie,  la bibliothérapie créative

La bibliothérapie créative

Des accompagnements qui utilisent les livres comme support à la créativité, car c’est elle qui « soigne », qui répare, qui nourrit notre être.

Vous avez dit bibliothérapie ?

Méconnue en France, la bibliothérapie a cependant fait l’objet de nombreuses études dans les pays anglo-saxons ainsi qu’aux Etats-unis.

Au sens littéral, elle signifie « soin par les livres ».

En effet, les livres ont cette capacité à nous entraîner dans des espaces intérieurs souvent inexplorés, de façon bienveillante, sans injonction ni attente et favoriser notre réflexion, notre analyse ou simplement notre imagination.

Le but recherché est la prise de recul, le lâcher prise. Changer de regard sur une situation, l’améliorer, l’accepter ou la quitter.

Et pourquoi créative ?

Pour plusieurs raisons.

– Tout d’abord, pour libérer la bibliothérapie de sa connotation médicale et thérapeutique première et la situer dans un contexte plus large d’outil de soin, de libération émotionnelle, de compréhension et de connaissance de soi, d’autonomie.

Associée à cette intention d’inventer ou réinventer sa vie, la créativité prend alors toute sa place au sein de nos lectures.

Ensuite, envisager la lecture avec ce nouveau regard, c’est aussi s’offrir la possibilité d’utiliser le livre comme un guide, un compagnon de route et un support à partir duquel chacun peut soit écrire, dessiner, coller, peindre… et laisser libre cours à son imagination et sa créativité.

– Pour donner une impulsion au récit de soi, à son intériorité et ce qu’elle a à dire.

D’ailleurs, le terme de « bibliocréativité » (utilisé par Régine Detambel, auteur de « Les livres prennent soin de nous ») permet de libérer notre créativité sans se focaliser sur la lecture mais plutôt sur ce qu’elle fait naître, sur les émotions ressenties. Ce sont elles le matériau de base de notre monde intérieur. 

Et le levier pour trouver notre place dans le monde extérieur, établir le contact avec l’autre.

– Pour constituer sa propre bibliothèque « ressource » et pouvoir y puiser au quotidien au gré de ses envies et besoin.

Le passage à l’action est parfois compliqué. Il demande de la confiance en soi et ses objectifs.

Il demande aussi un minimum de réflexion, d’organisation.

Pour concrétiser une envie ou un changement suite à une lecture et une prise de conscience, pourquoi ne pas imaginer des étapes à travers un carnet créatif par exemple ! 

Il peut regrouper toutes nos idées, comment les réaliser, en les écrivant, les dessinant, en collant des images ou des photos et afficher un tableau de vision, en créant des cartes mentales, les mind map… il existe des possibilités multiples pour s’exprimer !

-Et enfin, pour envisager le livre comme un rencontre, et surtout une rencontre avec soi.

Retrouver notre capacité à vouloir ne peut être introduite que par l’impulsion d’un autre esprit…c’est l’intervention d’un Autre, au sein de notre solitude et donc à travers la lecture, qui insuffle en nous la volonté de vivre, tout simplement…

( Voir la chronique « Sur la lecture », de Marcel Proust).

                                                                                                   Lire pour se lire…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *